Projet « RobotFly »

Projet « RobotFly »

Le concours de robotique industrielle Robotfly (https://robotfly.org/) s’adresse aux étudiants de première année des filières techniques de BTS et DUT. L’objectif est de proposer une formation rapide à l’utilisation des robots industriels tout en inscrivant les étudiants dans une démarche de compétition ludique qui permet souvent une meilleure acquisition des compétences de bases liées à la robotique. Le niveau du concours est suffisamment accessible pour permettre à n’importe quel étudiant d’appréhender les épreuves avec sérénité et de progresser à son rythme. Les épreuves du concours se focalisent sur deux aspects : la programmation hors-ligne d’une cellule robotisée de déchargement de machine-outil et la mise en œuvre sur la cellule réelle. Le recours à la réalité augmentée via des lunettes Hololens et une tablette tactile permet également d’insérer les étudiants dans la démarche de l’Industrie 4.0. La sixième édition du concours accueille lors des épreuves finales à Cluses (74) des équipes présélectionnées lors d’épreuves locales (à Thiers concernant les étudiants auvergnats). Ces équipes viennent du Canada, de Belgique, de Haute-Savoie, des Pays de Loire et de l’Auvergne.

C’est dans ce cadre que le Département GIM (Génie industriel et maintenance) de l’IUT Clermont Auvergne souhaiterait acquérir une cellule support permettant d’assurer le bon déroulement des sélections auvergnates mais également de mettre à disposition des établissements scolaires partenaires un moyen partagé pour la formation des étudiants à la robotique. De plus, cette cellule pourrait s’intégrer dans la pédagogie du futur DUT GIM et de l’actuelle option Robotique de la Licence Professionnelle MTSP-SIAM. Elle pourrait à ce titre servir de support pour une Situation d’Apprentissage Expérimental en relation avec les compétences :

– Installer (installation de la cellule et démarrage d’une production), Améliorer (optimisation des cycles de production et changement de production),

– Sécuriser (mise en œuvre de la sécurité des robots suivant les aspects réglementaires et normatifs),

– Maintenir (diagnostiquer un défaut de trajectoire, un défaut mécanique et un défaut électrique et les corriger).

L’UCAf soutient ce projet en apportant une contribution financière mais également en accompagnant le porteur du projet, Flavien Paccot, professeur agrégé, dans la recherche de partenaires socio-économiques financeurs.

Les enjeux sont multiples :

– ouvrir les étudiants à la robotique et l’Industrie 4.0 dans un contexte ludique,

– attirer des jeunes sur des métiers en tension actuellement en leur présentant une industrie moderne,

– mieux rendre visible l’IUT dans les lycées auvergnats,

– créer une valeur commune avec le monde socio-économique.