Neuron’action

Neuron’action

Au commencement de cette aventure collective et citoyenne, il y a Simon, un « tableton » c’est ainsi que l’on appelle les enfants des membres actifs du club « table ronde » n°206 de Clermont-Ferrand. A 13 mois et suite à des crises d’épilepsie partielles, Simon est hospitalisé dans le service de neurologie au CHU d’Estaing pour des examens approfondis. Rapidement pris en charge par le Neuro chirurgien pédiatrique, Docteur Guillaume COLL, le scanner objective un processus « tumoral » au niveau du lobe pariétal gauche de son cerveau. La masse, grosse comme une balle de ping-pong, ne présageait rien de positif jusqu’à ce que Simon passe une IRM qui semble plus « rassurante ». Il s’agirait probablement d’un cavernome (malformation vasculaire) qui a saigné. Si la nature de cette « tumeur » est bénigne, la localisation du saignement et le très jeune âge de Simon motivent une chirurgie pour diminuer sa pression intra crânienne qui est élevée et compromet autant sa survie en cas de nouveau saignement, que son bon développement neurologique et cognitif. Une craniotomie (ouverture de la boîte crânienne) doit être réalisée en urgence. Le bloc pédiatrique du CHU d’ESTAING n’était alors pas équipé en matériel pour une telle intervention (microscope opératoire et neuro navigation), un transfert est organisé au bloc neurochirurgical adulte du CHU G.MONTPIED.

A l’issu de 6 heures d’intervention, la totalité de la lésion a été enlevée, l’opération est réussie, il n’y a pas eu d’hémorragie.

 Pour les parents de Simon, après le désespoir puis l’espoir, c’est un sentiment d’une reconnaissance incommensurable envers le Docteur COLL et son service qui les envahit. Le simple « remerciement » ne suffit évidemment pas. Rapidement mûrit l’idée de transmettre leur gratitude envers le pôle de neurochirurgie pédiatrique.

La relation purement médicale avec Guillaume COLL évolue vers une relation véritablement partenariale puisqu’émerge l’idée de réfléchir ensemble à un projet qui pourrait contribuer à optimiser la prise en charge des enfants nécessitant une intervention neurochirurgicale sur le CHU d’Estaing. En effet, « Le bloc de neurochirurgie, historiquement situé au CHU Gabriel Montpied qui assurait la prise en charge des pathologies neurochirurgicales pédiatriques a été transféré sur le site mère enfant du CHU d’Estaing comme le demande la loi française. Cette réorganisation demande le dédoublement des appareils opératoires de haute technicité. L’acquisition d’un nouveau microscope opératoire, dédié exclusivement à la neurochirurgie pédiatrique, est primordiale pour la continuité des soins et la pérennisation de cette activité apparue à Clermont-Ferrand il y a plus de 40 ans. ». (G.Coll) A l’heure actuelle, le microscope opératoire du site Estaing est partagé entre différente spécialité et son accessibilité exclusive pour la neurochirurgie pédiatrique reste aléatoire. Faute de la disponibilité de ce matériel 24 h/ 24 pour le neurochirurgien, le CHU d’Estaing peut se voir refuser l’accréditation ministérielle obligatoire pour réaliser les interventions neurochirurgicales pédiatriques, avec le risque d’une délocalisation de cette activité sur un autre CHU hors département.

L’idée de l’élan citoyen qui anime notre collectif est de participer à l’acquisition de cet appareil afin de rendre la neurochirurgie pédiatrique autonome sur le site d’Estaing. Les amis tableurs de la 206 ont tous adhéré à ce projet et rapidement un collectif se créé au sein de la « table ». Les enjeux que génèrent ce projet, tant personnels que territoriaux, suscitent l’intérêt du QUATALAGOR (fédération d’associations qui regroupe les quatre clubs suivant : Club 41, Table Ronde Française, Le Ladies Circle, l’Agora). Le projet « Neuron’action » est né. Régulièrement réuni, le comité d’organisation est composé de membres des clubs, du docteur COLL et de la Fondation de l’Université Clermont Auvergne. L’objectif est de récolter 130 000 € minimum pour l’acquisition de cet appareil en activant les relations interprofessionnelles pour lever des fonds. Cette action vivra son temps fort lors d’une soirée de bienfaisance autour de la recherche neurologique le 8 novembre 2018 à l’hôtel Mercure de Jaude. Evènement parrainé par le Professeur Jean CHAZAL et Luc ALPHAND.