L’Odyssée Arverne : un week-end sur le plateau de Gergovie

L’Odyssée Arverne : un week-end sur le plateau de Gergovie

L’Odyssée Arverne : bilan du rendez-vous sportif et culturel qui s’est déroulé sur le plateau de Gergovie

Les 1er et 2 octobre derniers, près de 150 personnes se sont lancées à l’assaut du plateau de Gergovie pour une immersion sportive et scientifique lors de l’Odyssée Arverne. En famille, entre ami(e)s ou collègues de l’université, le week-end a été rythmé par de nombreuses activités dans le but de faire (re)découvrir ce site historique.

Le samedi matin était dédié à l’épreuve de Run & Bike. Les duos de cyclistes et de coureurs à pied ont été séduits par le parcours vallonné et challengeant proposé par le plateau de Gergovie. Pour beaucoup, ce fut une découverte de la discipline peu représentée dans le Puy-de-Dôme.

L’après-midi, la culture a pris le pas sur le sport autour d’ateliers ludiques et pédagogiques à destination des familles. Le Musée Archéologique de la Bataille de Gergovie a accueilli les participants dans la découverte de la frappe monétaire, de la confection de fibules et de jeux antiques. Après cet aperçu de la vie quotidienne arverne, nombre d’entre eux se sont laissés tenter par le parcours d’orientation. Cette initiation à la course d’orientation associée à des énigmes culturelles a ravi petits et grands par son approche ludique.Une randonnée scientifique a conclu le week-end avec un parcours de 9 km entre le plateau de Gergovie et la colline de la Roche Blanche. L’archéologue Marion Dacko de la MSH, le Pr. Martine Duclos du CHU Gabriel Montpied et Arnaud Pocris du Musée de Gergovie ont animé le tracé au travers de deux thématiques : l’archéologie et l’activité physique pour lutter contre la sédentarité. Les randonneurs ont ainsi pu découvrir l’histoire et l’archéologie du plateau et de ses alentours tout mettant le quotidien des légionnaires romains et des Arvernes en regard de nos propres habitudes.

La diversité des activités proposées tout au long du week-end, l’originalité de ces thématiques croisées ainsi que la possibilité d’échanger directement avec des scientifiques ont été particulièrement appréciées par le public présent.